Vacances d’été : que faut-il retenir pour passer des vacances sereines cet été ?

En France, le COVID-19 a poussé le gouvernement à déclarer l’état d’urgence, privant ainsi les citoyens de leurs déplacements.

Prendre les dispositions pour ces vacances

La situation ne pouvant s’éterniser, les mesures de déconfinement progressif présagent malgré tout de belles . Cela dit, les dégâts provoqués par le virus semblent toujours affecter les citoyens.

L’idée des vacances rejetée par les Français

La crise du COVID-19 étant toujours d’actualité, le en s’effectue, mais de manière progressive. C’est dans cet élan que la limite de déplacements des 100 km a été supprimée. Cette mesure favorise alors l’ouverture des frontières et donc la possibilité de vacances estivales. Cependant, une étude réalisée révèle une forte abstinence des Français à voyager. D’après les statistiques, près de 44 % des sondés restent en France contre seulement 24 % qui tenteront de voyager. Par ailleurs, 6 % des personnes qui ont été sondées prévoient de modifier leur destination.

Des enquêtes plus poussées montrent que certains craignent de déclencher une flambée de cas positifs et un nouveau . D’autres doivent ce désistement aux difficultés financières qu’ils rencontrent. En effet, pendant la phase de confinement, beaucoup de Français se sont retrouvés au chômage ou ont fait faillite. Partir en vacances est alors devenu un luxe qu’ils ne peuvent se permettre. Dans les rangs de ceux qui ont prévu de voyager, on assiste à une constance du budget moyen alloué qui reste assez similaire à celui de l’année passée.

Vacances d’été: Limités à 100km? Emmanuel Macron a-t-il une solution?

Les péages gratuits : la réponse de l’État

Carole Delga, présidente de la région Occitanie a proposé que l’État rende les péages gratuits pendant les vacances. Cette demande est due au coût souvent trop élevé des points de contrôle de certaines contrées. En réponse à sa requête, la secrétaire d’État annonce que le gouvernement n’est pas responsable des frais appliqués au péage. Cela implique donc que l’État n’est pas apte à s’occuper de ces négociations. Elle finit par proposer à Carole Delga d’entrer directement en contact avec les concessionnaires en charge des péages et des autoroutes.

Toutefois, étant donné que les vacances sont la période la plus fructueuse pour ces derniers, il n’est pas du tout évident qu’ils se plient aux exigences de Delga. Celle-ci fait alors preuve de ruse et explique dans un post sur Twitter que la suppression de ces frais pourrait favoriser les emplois touristiques. En effet, cela attirera plus de visiteurs dans ces contrées et donc compensera les pertes financières dues à la suppression des frais de péages.

Cette décision doit néanmoins venir des concessionnaires. Les Français devront donc se montrer patients et ne pas trop espérer que la demande soit acceptée. Pour ceux qui prévoient de visiter d’autres pays, c’est une tout autre histoire.

16 pays à éviter à tout prix pour vos vacances

La pandémie du COVID-19 fait toujours des victimes dans les pays touchés. Cependant, certains subissent plus les dommages que d’autres. Si vous souhaitez vous rendre en vacances à l’étranger, le risque de contracter le virus n’est pas inexistant.

Afin de protéger au mieux la population, le gouvernement a décidé de répertorier et de classer 16 pays en zone rouge. Il s’agit de ceux à absolument éviter pour vos vacances : , Oman, Turquie, Madagascar, Serbie, Pérou, Algérie, Koweït, Qatar, Émirats arabes unis, Panama, Afrique du Sud, Bahreïn, Israël. Les États-Unis et le Brésil qui figurent en tête des nations les plus touchées font bien évidemment partie du lot. D’autres pays comme le Maroc pourraient eux aussi se retrouver sur la liste.

Cependant, quelle que soit votre destination, vous devrez toujours prendre soin de vous protéger. L’État français s’assurera toujours de faire passer le test à toute personne entrant sur le territoire. Ceux qui sont déclarés positifs seront automatiquement mis en quarantaine. Il est donc possible aux Français de se rendre en vacances, mais toujours avec vigilance.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.