Juliette Gréco : la chanteuse brune nous a quitté ce mercredi à l’âge de 93 ans !

Le 23 Septembre 2020, Juliette Gréco est décédée à Ramatuelle (Var), une figure symbolique de la chanson française. Elle avait traversé un long parcours durant sa carrière.

Qui est Juliette Gréco ?

Née le 7 février 1927 à Montpellier, Juliette Gréco est une chanteuse qui a eu sa part de célébrité durant sept décennies (1946-2016). Elle est connue sous le nom de la muse de Saint-Germain-des-Prés.​ Elle est devenue une icône de la chanson française grâce à ses interprétations​ de Serge Gainsbourg, Jacques Brel, Raymond Queneau et Boris Vian et Jacques Prévert et bien d’autres

Début de son parcours

En 1933, Juliette Gréco avait grandi à Paris avec sa mère et sa sœur aînée Charlotte. Elle était une jeune élève de l’école de danse l’Opéra de . Sa mère et sa sœur Charlotte ont été capturées d’une manière brutale. Elles sont enfermées à la maison d’arrêt de Fresnes et sont envoyées au camp de Ravensbrück en Allemagne. Quant à elle, Juliette Gréco est libérée de la déportation grâce à son jeune âge en 1942.

En effet, elle avait 15 ans et elle était seule. Elle a pu se réfugier dans la maison d’une amie de sa mère Hélène Duc à Paris, aux environs du quartier de Saint-Germain-des-Prés. Sa famille n’est revenue du camp de concentration que trois ans plus tard. Elle était une adolescente cultivée et a fini par découvrir progressivement la culture et la vie politique à Paris à travers les Jeunesses communistes.

Elle a suivi des cours d’art dramatique grâce au soutien d’Hélène Duc. Ensuite, elle a commencé à jouer dans certaines pièces de théâtre en 1946. C’est à partir de cela qu’on l’a surnommé « La Muse de Saint-Germain-des-Prés ». Le lancement de sa carrière en a débuté en 1950. Elle a eu sa récompense du Prix de la Sacem après son interprétation sur la chanson intitulée «  Je hais les dimanches ».

Ses chansons les plus appréciées

Son élégance, sa sensualité, sa force et sa superbe voix ont marqué le public.

  • En 1950, Si tu t’imagines ​était un poème de Raymond et une musique de Joseph Kosma
  • En 1951, Sous le ciel de Paris​, chanté sous le thème du Sous le ciel de Paris, paroles réalisées par Jean Dréjac et musique d’Hubert Giraud
  • En 1951, Je hais les dimanches​, une chanson avec les paroles de Charles Aznavour et la musique de Florence Véran
  • En 1952, Les Feuilles mortes​, chanté sous le thème du film Les Portes de la nuit, avec les paroles de Jacques Prévert et la musique de Joseph Kosma
  • En 1961, Jolie môme​ ​, avec les paroles et la musique réalisées par Léo Ferré
  • En 1962, Paris Canaille​ ​, chanté avec les paroles et la musique de Léo Ferré
  • En 1963, La Javanaise​ ​, paroles et musique accomplies par Serge Gainsbourg
  • En 1964, L’Âme des poètes​ ​, avec la réalisation de Charles Trenet
  • En 1966, Un petit poisson, un petit oiseau​, avec les paroles de Jean-Max Rivière et la musique de Gérard Bourgeois
  • En 1967, Déshabillez-moi​ ​, avec les paroles de Robert Nyel et la musique de Gaby Verlor
  • En 1971, La Chanson des vieux amants​, avec les paroles de Jacques Brel et la musique de Gérard Jouannest

Juliette Gréco avait commencé une tournée d’adieux en mars 2015. Malheureusement en mars 2016, elle est victime d’un AVC dans un hôtel lyonnais, avant la réalisation d’un concert en Alsace. Elle est alors obligée de mettre sa tournée en pause puisqu’elle était à l’hôpital.

La mort de sa fille Laurence à 62 ans et son accident en 2016 ont notamment été des sources de faiblesse pour Juliette. Ainsi, elle a décidé de mettre fin à sa carrière. Elle est morte ce 23 septembre et l’enterrement aura lieu au cimetière du Montparnasse (division 7).


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !