Ecoles et Covid-19 : de plus en plus de cas dans les classes, le protocole sanitaire s’assouplit pour éviter les fermetures !

Un assouplissement du protocole sanitaire est prévu afin de simplifier la vie des écoliers et de permettre aux enfants de continuer à étudier ainsi qu’aux enseignants de poursuivre leurs activités malgré la présence de cas contacts dans les établissements.

Un allègement du protocole sanitaire suite à l’avis du HCSP

Face à la situation actuelle du Covid-19, des mesures strictes avaient été prises afin de protéger les enfants dans leurs établissements scolaires et de limiter la propagation du virus. Toutefois, le ministère de la santé a annoncé ce jeudi 17 septembre, une réforme en vue d’un allègement dans le protocole sanitaire. La rentrée des classes a eu lieu la semaine dernière et l’inquiétude des parents est à son comble, face à la pandémie. Toutefois, ces derniers se sont rapidement rassurés lorsqu’ils ont entendu Olivier Véran déclarer que les enfants sont peu susceptibles de se contaminer entre. En effet, rares sont les enfants à réellement contracter le virus et à le propager, notamment lorsqu’ils sont encore en classe de maternelle, de primaire, ou encore à la crèche.

Selon la conférence de presse donnée par – qui est un médecin neurologue hospitalier réputé, doublé d’un homme politique respecté – les enfants ne courent aucun danger. Ils ne risquent pas de contracter le Coronavirus, aussi le protocole sanitaire vise à s’assouplir dans les écoles. En  effet, les enfants jeunes sont peu actifs dans la chaine de transmission de ce virus et n’ont que très peu de chance de contracter une forme grave.

Le débat sur la contagiosité des enfants en bas âge a été tranché ce jeudi 17 septembre, par le ministère de la santé. Ce dernier a cité un nouvel avis du Haut Conseil pour la santé publique afin de rallier les avis sur le cas des enfants qui a toujours divisé la communauté scientifique. Les études réalisées depuis l’apparition de ce virus ont démontrées que les jeunes enfants la contractaient difficilement. De plus, même lorsque c’était le cas, ils ne semblaient pas présenter énormément de symptômes.

Un testé positif serait le seul à rester isolé, pas l’ensemble de sa classe

Malgré l’accélération de la propagation du Covid-19 dans tout le pays, l’avis du Haut Conseil pour la santé publique permet au ministère de la santé d’assouplir légèrement le protocole sanitaire imposé dans les écoles. Sont concernés par cet allègement durant les prochains jours, les écoles primaires et maternelles, regroupant des enfants en bas âge. Dans le cas où l’un d’eux serait testé positif, il serait le seul à être mis à l’isolement chez lui durant une semaine. Il n’en sera pas de même pour les autres élèves de sa classe. Bien que considérés comme étant des cas contacts, ces derniers pourront continuer à se rendre normalement à l’école.

Pupils of the protestant high school « Zum Grauen Kloster » practice hand disinfection during their lesson on the first day after the summer holidays, amid the coronavirus disease (COVID-19) pandemic, in Berlin, Germany, August 10, 2020. REUTERS/Fabrizio Bensch

Pour ce qui est des adultes: Un enseignant de l’école élémentaire ou de l’école maternelle qui aurait un élève testé positif au Covid-19 ne sera désormais plus renvoyé chez lui et pourra continuer à exercer sa fonction auprès des autres élèves. Cet enseignant ne serait donc plus considéré comme étant un cas contact. Ces décisions permettront de baisser en grand nombre le cas de fermeture des établissements. En effet, les chiffres officiels parlent d’eux-mêmes et sont assez effrayants: Un peu plus de 2 100 classes, dans 81 établissements scolaires en ont dû fermer leurs portes suite à des cas de Coronavirus avérés.

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, indique que le de l’Éducation ne tardera pas à revenir sur cet assouplissement pour y apporter les précisions et éclaircissements nécessaires d’ici les prochains jours. Si cette décision vise à rendre le quotidien des enfants plus pratique, elle ne fait pas l’unanimité du côté des syndicats des écoles qui jugent qu’il s’agit-là d’un acte irresponsable.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !