Coronavirus : faut-il obligatoirement se faire tester pour aller en vacances en Corse ?

Le Comité consultatif scientifique, l’équivalent du conseil scientifique corse préconise de limiter l’accès à l’île aux seules personnes testées négativement au COVID-19.

Vacances d'été
Source : capture Pixabay

Alors que le tourisme a particulièrement étant bousculé par la liée au COVID-19, la qui avait été placée en zone rouge le dimanche 6 septembre a décidé de prendre des mesures renforcées.

De mesures pour lutter contre la propagation du virus

D’après les rapports des dernières semaines, le nombre de cas positif a augmenté de près de 32%. Des données laissant présager de futures augmentations d’après Marie-Hélène Lecenne, directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS). 

À ce titre, de nouvelles mesures de sécurité ont été adoptées par le préfet de Corse, notamment l’interdiction des services d’alcool et d’activité-bar après minuit, et l’interdiction des transports, de la vente d’alcool à emporter ou de la consommation d’alcool sur la voie publique passé 23h.

Et si beaucoup de Français ont préféré décaler la prise de leurs congés au mois de septembre en pensant éviter les restrictions, rien n’est encore gagné. La Corse, au même titre que beaucoup d’autres pays proches de la , comme la Belgique, la Sardaigne ou le Luxembourg semblent décidés à durcir les règles d’entrée sur leurs territoires.

Partir en Corse : ce qu’il faut savoir

Face au rebond épidémique que la France et les territoires limitrophes ont connu ces dernières semaines, les États se sont vus obligés de durcir les mesures visant à limiter la propagation du virus. La Corse n’est malheureusement pas en reste et le 1er juillet, les autorités de l’île de beauté ont présenté une de mesures visant à sécuriser l’accès touristique à l’île. 

Si vous souhaitez partir en Corse en septembre, voilà ce que vous devez savoir :

  • Un test préventif de détection du COVID-19 sera proposé aux visiteurs de l’île sur la base du volontariat. Cela signifie que les personnes souhaitant réaliser le test se verront remettre un “auto-questionnaire” qui une fois rempli sera retransmis à la réservation des voyages. Les personnes volontaires devront obligatoirement réaliser le test entre 48 et 72h avant l’entrée sur le territoire, par avion comme par bateau.
  • Un système expérimental de contrôle des températures (par le biais de thermomètres infrarouges et de caméras thermiques) sera mis en place dans les 4 aéroports de l’île et dans les ports.
  • Des campagnes de tests préventifs seront mises en œuvre dans les lieux à forts potentiels touristiques et les campings, toujours sur la base du volontariat.
  • En prévention d’un rebond épidémique, des renforts hospitaliers seront recrutés à Bastia et à Ajaccio, et la capacité d’accueil et le nombre de lits disponibles en réanimation seront augmentés en conséquence (38 lits disponibles cet été, contre seulement 18 l’an dernier).
  • Tous les voyageurs se verront remettre une brochure leur rappelant les différents gestes barrières, les numéros utiles et les listes de centres de prélèvement.
  • Le numéro spécial permettant d’obtenir une consultation médicale COVID-19 (le 116 117) sera réactivé.

Le secteur du tourisme souhaite miser sur l’arrière-saison

Après une avant-saison fortement compromise par la pandémie et les mesures restrictives misent en place par l’État français, le secteur touristique tente quand bien même de remettre le pied à l’étrier.

En Corse, le tourisme fait partie des principaux leviers économiques et constitue environ 33% du PIB (contre une moyenne de 7.4% pour le reste de la France). Et si la saison d’été a forcément était moins fructueuse que les années précédentes en raison de la situation mondiale sans précédent, l’île de beauté à l’intention de se rattraper entre septembre et novembre. À cette occasion, le secteur touristique corse compte bien proposer des séjours et des expériences d’exception à ces futurs visiteurs.

Car si la plupart des touristes sont toujours exceptionnellement bien accueillis par les habitants de l’île, cette année ils sont attendus avec une grande impatience.


Arielle Cardin

Arielle Cardin

Passionnée par l'écriture depuis mon plus jeune âge et maman de deux enfants, je partage aujourd'hui mon temps entre la rédaction de news people et ma vie de famille !