Bigflo et Oli : un artiste toulousain les accuse de plagiat pour l’affiche de leur festival !

Bigflo et Oli annoncent fièrement le « Rose Festival », un festival de musique toulousain qu’ils ont créé. Cependant, le logo qui caractérise l’évènement est devenu une source de polémique, car le duo de rappeur est accusé de l’avoir plagié à un autre artiste toulousain.

Un flagrant délit de plagiat selon Fräneck Kcenärf, une image populaire sans propriétaire clame Malick Simple

Bigflo et Oli ont travaillé d’arrachepied durant 3 longues années dans le cadre de la préparation de leur propre festival de intitulé « Rose Festival ». Ce nom a été spécialement choisi, car il fait référence à la ville de Toulouse dont le surnom est « la ville rose ». Ainsi, si tout se déroule comme prévu et que la crise du COVID-19 ne chamboule pas tous les programmes, le festival devrait avoir lieu en septembre 2021 aux alentours de Toulouse. D’ailleurs, les préparatifs vont bon train.

C’est ainsi que le 16 septembre 2020, le duo a publié sur avec beaucoup de fierté l’affiche teaser annonçant la tenue prochaine de leur évènement. Cependant, le support visuel n’a pas été perçu d’un bon œil par tout le monde. En effet, après l’avoir vu, un célèbre artiste toulousain du nom de Fräneck Kcenärf s’est mis dans une colère profonde. Il s’est aussitôt exprimé sur son compte Facebook en accusant Bigflo et Oli de plagiat.

Fräneck Kcenärf a été on ne peut plus clair en disant : « Ça pompe, oui, mais ça pompe local ! ». Pour lui, le duo de rappeur a reproduit la majeure partie de sa propriété dans la conception du logo de leur festival Rose Festival. C’est alors que l’artiste a pris la représentation visuelle de son ouvrage intitulé « Casanier », sortie en 2017. Puis, il l’a placé à côté du visuel de l’édition 2019 du festival « Rose Béton ». Son objectif est clair : il veut dénoncer le plagiat qui ne saute pas aux yeux.

View this post on Instagram

2 frères

A post shared by Bigflo & Oli (@bigfloetoli) on

Face à cette accusation de l’artiste toulousain, Malick Simple, le graphiste qui a conçu le support visuel du Rose Festival s’est également exprimé. « C’est un peu tiré par les cheveux. Il suffit de taper ‘yeux’ ou ‘mur’ sur giphy. C’est une image très populaire. Donc je comprends pas » a expliqué le graphiste en précisant que le logo a été conçu avec le duo de rappeur pour la marque visionnaire. Par la suite, c’est devenu le logo représentatif du festival.

« Le logo va devenir un petit personnage animé avec des bras et des jambes » a également ajouté Malick Simple. Ensuite ce dernier a apporté son explication en commentant au-dessous de la publication de Fräneck Kcenärf. « L’image des yeux dans le noir derrière un mur est bien connue de tous. C’est une image universelle (…) surtout elle n’est la propriété de personne » a-t-il dit. De leur côté, les rappeurs Bigflo et Oli sont pour le moment restés silencieux face à cette accusation.

Deux rappeurs à succès qui font la fierté de leur ville natale, Toulouse

À titre d’information, Bigflo et Oli, connu également sous les noms de Florian et Olivio Ordonez sont de véritables fiertés toulousaines. Leur particularité est qu’ils ont su imposer leur propre style musical depuis le début de leur carrière. Ils ont notamment privilégié l’art de la chronique humaniste et réaliste dans les paroles de leurs chansons. « On préfère partager des ondes positives plutôt que de peindre le monde plus noir qu’il ne l’est » a dit Bigflo qui se dit être très sensible à « tout ce qui propose des textes forts ».

Côté discographie, le duo de rappeur a déjà sorti plusieurs albums, dont un premier chef-d’œuvre intitulé La Cour des grands sorti en 2015. L’ a été sacré disque d’or à peine 4 mois après être sorti dans l’hexagone. Ensuite, ils publient un deuxième album intitulé La Vraie Vie en 2017. Il n’a fallu que 4 semaines pour ce deuxième chef-d’œuvre avant d’être sacré disque d’or avec plus de 300 000 exemplaires vendus. Enfin, en 2018, le duo sort son troisième album intitulé La Vie de rêve. 10 jours après sa sortie, l’album est sacré disque d’or.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !