Anastasia Salvi accuse le comité Miss Franche-Comté qui l’a forcé à démissionner… « Ils les avaient liké, ces photos » !

Encore une affaire de photo qui vient gâcher la vie d’une candidate aux élections Miss France 2021. Cette fois, c’est après son élection que Miss Franche-Comté est contrainte de rendre son écharpe…

Elue Miss Franche-Comté il y a quelques jours, Anastasia Salvi a été obligée de renoncer à sa couronne, parce que des photos d’elle jugées inappropriées ont fait subitement leur apparition. Alors que le comité l’accuse d’avoir omis de rapporter l’existence de ces clichés, la jeune femme a donné une interview où elle contre-attaque, accusant à son tour la délégation régionale.

Une élection rapidement suivie d’une destitution pour Miss Franche-Comté !

Nombreuses sont les jeunes filles qui rêvent de devenir Miss , mais avant ça, il faut traverser des étapes. L’une d’elles est de devenir la Miss qui représentera toute une région française.

Dans l’objectif de 2021, Anastasia Salvi avait été élue Miss Franche-Comté 2020, un rêve devenu réalité pour la jeune femme de 23 ans. Sauf que 2 jours après, il y a eu un signalement concernant une infraction au règlement, et la reine de beauté s’est retrouvée destituée de son titre.

A la base de cette infraction au règlement, il semblerait qu’un fan du concours Miss France ait signalé après l’élection d’Anastasia Salvi, des clichés d’elle où elle serait en partie dénudée. Ces photos ont été révélées à un proche du comité régional, et cela a valu l’éviction de Miss Franche-Comté.

Interrogée à ce sujet, Anne-Laure Vouillot, la déléguée régionale s’est expliquée : « On ne juge pas les photos, mais le mensongeS’il n’y avait pas eu de mensonge, si elle nous avait présenté ces photos avant, on aurait peut-être pu discuter, et elle aurait peut-être pu continuer l’aventure. »

Cette histoire n’est pas si différente de celle de Miss Guadeloupe qui a été évincée aussi parce qu’elle avait posé topless de façon artistique, dans le cadre de la sensibilisation dans la lutte contre le cancer de sein.

Anastasia Salvi dénonce le comportement des membres du comité Miss Franche-Comté

Après les accusations dont elle a fait l’objet de la part du comité Miss France Franche-Comté, c’est auprès du média de L’Est Républicain, que Anastasia Salvi a donné sa version des faits. Celle qui est en ce moment étudiante en création et marketing digital, a révélé la manière dont les choses se sont déroulées : « Tout a commencé quand Anne-Laure Vouillot m’a envoyé un texto lundi soir. Coïncidence, nous étions en train de regarder en famille le reportage que m’avait consacré. Dans le SMS, il y a avait la que j’avais faite pour un concours de coiffure en 2017, avec cette exclamation : ‘C’est quoi ça ?!’ ».

D’après Anastasia Salvi, Anne-Laure Vouillot a trouvé son cliché révélé pire que celui de la Miss Guadeloupe qui a fait polémique. Toujours d’après la miss déchue, la déléguée lui aurait dit : « C’est mort, tu vas te faire lyncher, il faut que tu te fasses oublier, que tu coupes tous tes réseaux sociaux, que tu partes en »

La jeune femme a, par la suite, été obligée d’annoncer qu’elle démissionnait de son titre. En effet, le comité régional lui a écrit un texte qu’elle devait lire, comme si cela provenait d’elle. Anastasia Salvi a expliqué que si elle avait quelque chose à redire par rapport à l’écrit qui lui a été imposé, il aurait fallu que le comité le valide d’abord.

Au final, elle a dû le publier ainsi, alors qu’elle s’est retrouvée toute seule sans aucun soutien. Toutefois, elle rapporte : « ils m’ont harcelé de messages pour que je rende mon écharpe, mes cadeaux… »

View this post on Instagram

« Non, rien de rien. Non je ne regrette rien » Edith Piaf A cette heure ci dans une semaine, l’une de nous sera Miss Franche-Comté 2020 ! Cette aventure est incroyable et j’ai beaucoup de mal à réaliser que nous arrivons à l’échéance tant attendue : l’élection de Miss Franche-Comté 2020 ! Tout au long de cette aventure je suis restée fidèle à moi même, simple, naturelle, motivée et surtout investie ! Alors qu’importe le résultat, je suis fière d’avoir pu participer à la préparation de ce grand spectacle orchestré par @constancebodydancer et l’ensemble du @comite_miss_franchecomte_off ! Je suis, et resterai votre Miss Doubs 2020 à vie. Mais je l’avoue, j’ai besoin de vous pour franchir une étape de plus : celle de Miss Franche-Comté 2020 pour @missfranceoff ! 😍 Je compte donc sur vos votes le 4 octobre de 8h à 17h15 pour faire partie des 8 finalistes 🤞🏼 « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » Allons, ensemble, décrocher ce titre ! ❤️

A post shared by Anastasia Salvi (@anastasiasalvioff) on

Aujourd’hui, Anastasia Salvi confie qu’elle se sent trahie par les membres de l’organisation du concours. En effet, ces images datent d’il y a environ 3 ans, et parmi ceux qui ont joué les étonnés, beaucoup avaient « liké » ces photos dans le temps.

Dans ce cas, on comprend que la jeune femme trouve cela bizarre : « C’est étrange qu’on ne m’ait pas alors prévenue qu’elles pouvaient me porter préjudice. Ces photos, le comité les a vu, et d’un seul coup, elles deviennent problématiques ». Malgré tout, Anastasia Salvi estime qu’elle n’a absolument rien à se reprocher.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.